Mobilité en Corée du Sud : Université de Séoul

Témoignage de Pirana Arumugam

Quelles sont vos impressions générales (du pays, de la ville, du campus) 

Malgré la situation avec le Covid-19, j’ai pu grandement profiter de la ville, étant donné que la gestion coréenne de la pandémie était très efficace. Séoul est une ville incroyable qui vaut le détour. Je cherchais une université d’accueil dans une ville qui me challengerait et permettrait de m’enrichir, et il m’est difficile d’exprimer en quelques lignes à quel point ce semestre m’a été mémorable. La ville de Séoul est une ville aux milles facettes, et je recommande vivement un échange en Corée si vous cherchez un expérience unique qui vous marquera.

Comment avez-vous préparé votre séjour mobilité ?

Il est préférable de se renseigner en avance s’agissant du visa, mais aucune autre préparation n’était nécessaire. Pour toute question administrative, tant le SASME de l’UniL que l’université d’accueil (GSC) était disponibles pour répondre.

Université d’accueil, ce que vous avez apprécié ou pas: 

Le GSC Team (Global Service Center) de l’université d'accueil était toujours rapidement à disposition pour répondre à mes questions et me renseigner. 

En outre, l’université d’accueil a un très bon programme de buddy, organisé par KUBA (Korea University Buddy Assistants). Ils organisent divers événements et facilitent le contact avec les étudiants.

Le campus est magnifique (et mes photos ne lui font pas justice). Malheureusement, je n’ai pas pu profiter du campus à 100% étant donné que la pandémie restreignait parfois son accès, mais de mon expérience, le campus est très bien organisé, les locaux sont bien conçus, les bibliothèques faciles d’accès. Autour du campus, il y a quantité de restaurants et de bars où les étudiants se retrouvent à midi et le soir.

T2-Séoul-small-1.jpg

Conseils à donner (académiques ou pratiques) aux futures étudiant-s mobilité

Pour commencer, s’agissant des cours, je recommande de s’inscrire à un maximum de cours qui paraissent intéressants pendant la première période d’inscription en août, puis de suivre la première semaine de cours et finalement de décider les cours que vous allez prendre pendant la période d’inscription/désinscription en septembre. Parfois les syllabus fournis à titre d’information avant le début des cours ne sont pas très complets, il est ainsi pratique de se rendre une première fois aux cours et éventuellement de s’informer directement auprès du professeur quant aux modalités. 

Ensuite, concernant les accommodations, le campus dispose de dortoirs. Néanmoins, j’ai personnellement opté pour une colocation privée avec d’autres étudiants étrangers pour profiter de rencontrer des gens. Des contacts sont très facilement trouvables sur internet quant aux communautés offrant des share houses, et je conseille ce mode de logement.

Qu’est-ce que cette expérience mobilité vous a apporté d’un point de vue académique, professionnel et/ou personnel ?

C’était une expérience réellement enrichissante, tant d’un point de vue académique que personnel. D’une part, cet échange m’a permis de suivre des cours différents de l’UniL, ainsi que de découvrir un monde universitaire autre que celui auquel nous sommes habitués à Lausanne. D’autre part, quitter la Suisse, et même l’Europe, m’a permis d’évoluer dans un milieu nouveau, tout à fait dépaysant et exaltant.

T2-Séoul-small-3.jpg (Visuel-FS-ISAC)

TOP ^

Partagez: