Bâtiments et énergie

En bref

Le secteur «Bâtiments» regroupe les consommations d’énergie et d’eau liées au fonctionnement des bâtiments, ainsi que les matériaux de construction et équipe- ments techniques qui composent le patrimoine immobilier utilisé par l’UNIL.

En 2019, ce secteur représente environ un quart des impacts de l’UNIL sur le climat et le cycle de l’eau global et 17% des impacts de l’UNIL sur la biodiversité globale

Batiments.jpeg

COM-FOT-25843.jpg (Le campus de Dorigny de l’UNIL certifié Site 2000 watts en transformation)Production

Depuis février 2009, l’ensemble des besoins en électricité de l’UNIL sont couverts par de l’électricité renouvelable. Cette dernière est, depuis 2018, d’origine hydraulique vaudoise.

Le projet de création de la centrale de chauffe de l'UNIL a pour objectif d'éliminer à court terme l'utilisation majoritaire d'énergie fossile pour le chauffage des bâtiments du site de Dorigny.

Cette volonté de créer une centrale de chauffe mobilisant l'eau du Lac Léman comme source d'énergie locale et renouvelable se situe à la charnière du développement historique et des ambitions futures du campus de l'UNIL.

Efficacité

Plusieurs mesures sont déjà appliquées afin de diminuer la consommation d’électricité, notamment la climatisation des locaux à l’eau du lac, l’utilisation d’ampoules à faible consommation, l’installation de sondes de détection de CO2 pour une optimisation du réglage de la ventilation, etc.

De plus, le Géopolis et le Centre sport et santé sont construits selon les critères Minergie-Eco et répondent à de nombreux critères, tels que mentionné ci-dessous. Quant au bâtiment Synathlon il est le premier à recevoir la certification Sméoénergie+environnement.

Conception

  • Matières premières aisément disponibles et dont la fabrication produit peu de polluants
  • Minimisation de l’énergie grise des processus de construction et des matériaux

Environnement

  • Chauffage par système de pompe à chaleur avec faibles émissions de CO2

Énergie

  • Faible consommation énergétique pour le chauffage, l’eau chaude et l’aération, permettant une économie d’énergie de 20% par rapport à un bâtiment standard
  • Utilisation des énergies renouvelables

Santé

  • Bonnes conditions lumineuses diurnes
  • Faibles influences du bruit
  • Utilisation de matériaux dépourvus de composants nocifs pour la santé (biocides, solvants, formaldéhydes)
  • Faible rayonnement ionisant par le radon

Confort

  • Bonne isolation thermique
  • Étanchéité à l’air
  • Protection solaire efficace

Fin de vie

  • Utilisation de matières recyclables
  • Constructions faciles à déconstruire et dont l’élimination ménage l’environnement

Sobriété

Le concept de sobriété énergétique est central dans les discussions sur la transition énergétique et sociale. À ce jour, nous faisons face à un énorme défi, aggravé par le récent contexte géopolitique, qui nous impose de repenser nos pratiques énergétiques habituelles.

Vers_la_sobriete_energetique_Page_1.jpgUne pénurie d'électricité est considérée comme une pénurie grave. Dans une telle situation, la Confédération est responsable de la préparation et de la mise en place de mesures visant à assurer l'approvisionnement du pays en biens de première nécessité, tels que l'électricité. La mise en place du plan OSTRAL (l’organisation pour l’approvisionnement en électricité en cas de crise) a pour but d'éviter par tous les moyens possibles une paralysie de l’économie suisse en raison d'une pénurie générale d'électricité (black-out de longue durée). Les habitudes des ménages et l'exploitation des sites des grands consommateurs sont impactés par ces mesures.

En tant que “grand consommatrice” d’énergie du canton de Vaud, l'UNIL est directement concernée par la mise en place du plan OSTRAL, et notamment par les contingentements, lesquels ont pour but de maintenir l'approvisionnement en électricité. En cas d'activation du plan OSTRAL, d'importantes économies d'énergie devront être réalisées à l'UNIL. Les mesures devront être, sur ordonnance du Conseil fédéral, rapidement mises en place. Afin de maintenir aussi faibles que possible les perturbations dans l'exploitation, une stratégie et des responsabilités doivent être définies à l'avance.

Le guide Vers la sobriété énergétique, disponible en français et en anglais, présente des informations concrètes sur ce que l’UNIL met en œuvre pour réduire sa consommation énergétique, mais également des conseils pour inviter la communauté universitaire à joindre à cet effort commun.

TOP ^

8'300 m2 de panneaux solaires

L’énergie est un thème principal de la durabilité. Près de 41 % de la demande totale d'énergie en Europe est imputable aux bâtiments.

L’UNIL met des ressources à disposition pour non seulement gérer et mesurer les consommations électriques et thermiques, mais également pour réduire ses consommations et augmenter l’efficacité énergétique des bâtiments. Plusieurs bâtiments sont labellisés Minergie-Eco, Geopolis et Centre Sport et Santé, notamment.

Depuis février 2009, l’UNIL s’approvisionne pour l’ensemble de ses besoins en électricité labellisée renouvelable (label naturemade star). Depuis 2018 l'électricité renouvelable est d’origine hydraulique vaudoise.

L’année 2018 a permis la concrétisation de plusieurs projets d’optimisation énergétique:

  • 2'700 m2 de panneaux solaires photovoltaïques ont été installés sur les toits du Biophore, de l’Extranef et de l’Unicentre. Ceci porte à 8’100m2 la surface de panneaux solaires du campus.
  • Un travail d’économie d’énergie a été réalisé dans les salles SOS1 et SOS2 du Centre sportif. Par rapport à la consommation de référence de 2014, les économies se montent à 58.5%, soit 455’000 kWh.
  • Le premier bâtiment certifié "SméO énergie et environnement", le Synathlon a été inauguré le 27 avril 2018.

TOP ^

Suivez nous:        
Partagez: