En gestation : la nouvelle exposition « Indésirables !? Les animaux mal-aimés en ville »

En gestation : la nouvelle exposition « Indésirables !? Les animaux mal-aimés en ville »

Suivez nous:    

Faculté GSE

Actualités
En gestation : la nouvelle exposition « Indésirables !? Les animaux mal-aimés en...
Joëlle Salomon Cavin (Institut de géographie et durabilité) et Anne Freitag (Musée cantonal de zoologie) sont les conceptrices d'une nouvelle exposition scientifique qui ouvrira ses portes de décembre 2022 à juin 2023.
Un marché bio à proximité de l’UNIL !
S’approvisionner en légumes bio, locaux et de saison par le biais de la Ferme du campus de Bassenges: marché de la rentrée ce mardi 28 septembre de 16h à 19h.
La fonction protectrice des forêts alpines change sous l’effet du changement climatique
Dans sa recherche post-doctorale, Christine Moos a étudié les impacts du changement climatique sur la fonction de protection des forêts alpines.
Étudier la place du vélo dans les villes de Yaoundé et Douala (Cameroun)
Tel est le projet post-doctoral que mène Salifou Ndam grâce à une bourse d’excellence de la Confédération suisse depuis le 1er septembre 2021. Il rejoint l’équipe du Professeur Patrick Rérat à l’Institut de géographie et durabilité et à l’Observatoire universitaire du vélo et des mobilités actives de l’Université de Lausanne.
Journée d’un chercheur – Pietro de Anna
Physicien théoricien de formation, le professeur de Anna intègre aujourd’hui une approche expérimentale à l’étude des interactions, entre la physique, la chimie et la microbiologie.
Rentrée en présentiel dans les hautes écoles
Pour donner suite à la modification par le Conseil fédéral de l’ordonnance COVID-19 situation particulière le 8 septembre, le Conseil d’Etat a adopté un arrêté cantonal précisant les dispositions de mise en œuvre. L’arrêté s’applique à toutes les hautes écoles publiques ou privées subventionnées sises sur le canton et permet une application harmonisée de l’ordonnance fédérale. La mise en œuvre porte sur la restriction d’accès aux activités d’enseignement et de recherche du bachelor, du master et du doctorat aux personnes disposant d’un certificat COVID-19. Pendant une période transitoire qui court jusqu’au 31 octobre, celles qui ne disposent pas d’un certificat valide auront accès à un dispositif de tests spécifiques qui les dotera d’une attestation hebdomadaire permettant de suivre les activités d’enseignement des hautes écoles.
Partagez: