Enseignants, assistants, collaborateurs scientifiques et administratifs

Gauthier Jacques-Antoine

Coordonnées Curriculum Recherches Enseignements Publications

Axes de recherche

Sociologie du parcours de vie
Approches longitudinale et séquentielle des trajectoires individuelles (par ex.: scolaires, familiales, professionnelles, résidentielles)

Dépendances
Statistiques nationales de la prise en charge ambulatoire et résidentielle des problèmes de dépendances. Projets SAMBAD et SAKRAM/CIRSA en collaboration avec l'OFS et l'OFSP

Santé
Partcipation à l'élaboration et à l'exécution de la première Enquête suisse sur la santé (ESS) menée par l'OFS dès 1990

 

Projets

Projets FNS

NCCR LIVES IP6 : Genre, mobilité et vulnérabilités
2019 - 2022
Requérant·e: Nicky Le Feuvre, Eric Davoine
Our research group explores the effects of spatial mobility on the reconfiguration of gender vulnerabilities, from a multidimensional, multilevel and multidirectional perspective. It proposes to study and compare different forms of spatial mobility (expatriation, migration, residential change, educational mobility) in order to establish their links to vulnerability processes.
In Phase III, we will work on three research questions: 1) Are there meso-level patterns of accumulated gender dis/advantages over the life course? 2) How does transnational mobility influence spillover effects between life domains, particularly when individuals are confronted with potentially competing gender norms at different points in their trajectory? This research question will enable us to further explore the importance of "mobility skills" or "motility" - defined as a disposition or immaterial form of capital - for resisting vulnerability processes. 3) What is the interrelation between spatial mobility and the accumulation, conversion and reactivation of reserves across time, gender and generations?

Swiss longitudinal retrospective cohort study of nurses' career paths and retention
2013 - 2015
Requérant·e: Véronique Addor (HES-SO), Jacques-Antoine Gauthier, René Schwendimann (Univ. Bâle)
Le projet de recherche fournira aux directeurs/trices de soins, aux décideurs de politique sanitaire et aux scientifiques, des informations objectives sur les parcours professionnels, la durée en emploi et la fidélisation dans les soins, des infirmières ayant obtenu leur diplôme en Suisse au cours des 30 dernières années. Les ressources humaines en santé représentent un élément central des systèmes de santé, et les infirmières en sont une composante cruciale pour atteindre les objectifs sanitaires. La recherche montre qu'une dotation insuffisante en infirmières augmente la morbidité et la mortalité des patients hospitalisés. La pénurie globale d'infirmières touche également la Suisse, et est appelée à se péjorer en raison de l'augmentation de la demande en soins infirmiers (vieillissement de la population, pathologies multiples, baisse du bénévolat) et de la diminution du nombre d'infirmières formées en Suisse disponibles et/ou acceptant les conditions de travail actuelles.
Les infirmières et infirmiers ayant reçu leur diplôme de base dans une école de soins infirmiers suisse depuis 1983 seront invité-e-s à remplir un questionnaire sur internet (dans les trois langues nationales) concernant leurs emplois successifs, qu'ils soient dans le domaine des soins ou dans d'autres secteurs économiques. Celles et ceux qui ne travaillent plus nous intéressent particulièrement, et sont difficiles à retrouver. C'est l'une des raisons pour lesquelles une campagne de presse auprès du grand public est prévue, afin d'assurer le taux de participation le plus élevé possible et une large palette de parcours professionnels. Les motivations personnelles et institutionnelles liées à chaque changement de travail seront investiguées auprès de plusieurs générations d'infirmières encore potentiellement actives, afin de proposer des stratégies de fidélisation des infirmières basées sur des avis et des faits provenant d'une population représentative des infirmières.

Trajectoires familiales et réseaux sociaux: une perspective configurationnelle sur le parcours de vie
2011 - 2014
Requérant·e: Jacques-Antoine Gauthier, Eric Widmer (UNIGE), Dominique Joye
Autres collaborateurs-trices: Gaelle Aeby
La modernité avancée en Europe est caractérisée à la fois par des liens communautaires plus lâches que par le passé et une flexibilité plus importante des insertions sociales. Cela se traduit par une diversification progressive des trajectoires familiales et professionnelles individuelles et des configurations sociales dans lesquelles elles se déroulent. Des progrès conceptuels et méthodologiques récents offrent à l'analyse longitudinale des parcours de vie et des réseaux sociaux de nouvelles potentialités. Ces progrès permettent de mieux comprendre la dynamique cumulative des relations entre événements et structures des trajectoires individuelles dans un espace de positionnement social complexe, puisque ce dernier est abordé dans une perspective intersectionnelle prenant en compte les effets de classe sociale et ceux de genre. Cela permet en outre de mesurer le lien qui existe entre ces parcours et les représentations que les individus se font d'eux-mêmes dans un tel contexte. La dimension à la fois historique et politique du processus de la modernisation prend tout son sens à la lumière de comparaisons entre différentes cohortes et différents pays. A partir d'un échantillon de 800 personnes représentatif pour la Suisse romande, alémanique et italienne - associé à des collectifs identiques interrogés selon le même dessein au Portugal et en Finlande - ce projet entend révéler les mécanismes qui sous-tendent la production des identités et du positionnement social au cours du temps en fonction, du genre et des capitaux culturels et sociaux à disposition dans des contextes étatiques et historiques spécifiques.

NCCR LIVES IP208: Configurations familiales et parcours de vie
2011 - 2018
Requérant·e: Clémentine Rossier
La famille nucléaire, en particulier au sein du mariage, est considérée depuis longtemps comme un groupe solide par rapport aux attentes, aux contraintes et aux risques découlant du contexte social. La pluralisation des parcours de vie a, cependant, transformé les familles, les rendant plus diversifiées et moins prévisibles. Lors de la première phase du PRN LIVES, l'IP8 se concentrait sur l'impact des événements non normatifs sur la qualité et la permanence de la vie conjugale.

Au cours de la deuxième phase (2015-2018), l'IP208 élargit les questions étudiées par des recherches sur l'ambivalence de la famille et les conflits familiaux en tant que facteurs de stress de la vie courante, et en tenant compte de modèles familiaux autres que les couples traditionnels élevant ensemble leurs enfants. L'IP208 soutient le développement de nouveaux outils d'analyse et la collecte de données à travers le monde, afin de mieux comprendre la diversité des configurations familiales et personnelles dans une perspective comparative.

L'IP208 utilise les données de l'Enquête sur les familles et les générations (EFG), menée en 2013 par l'Office fédéral de la Statistique, pour analyser les formes de famille non standards et leurs liens avec la vulnérabilité.

NCCR LIVES IP201 : Trajectoires en contexte
2011 - 2018
Requérant·e: Félix Bühlmann
L'IP201 a pour objectif le développement d'un modèle multidimensionnel, dynamique et contextualisé de la vulnérabilité, définie comme un manque de ressources individuelles ou collectives exposant les individus ou les groupes à un risque élevé de connaître (1) des conséquences négatives liées à des sources de stress; (2) une incapacité à faire face de manière efficace à un facteur de stress; et (3) une incapacité à se remettre d'un facteur de stress ou de tirer parti d'occasions dans une période donnée. Cet IP recueille des données conjointement au troisième échantillon du Panel suisse de ménages (PSM-III) géré par FORS: l'enquête relative à la cohorte LIVES et le panel vaudois LIVES-FORS.

Family Times
2010 - 2013  (36  mois)
Requérant·e: Jacques-Antoine Gauthier
Autres collaborateurs-trices: Dominique Joye, Eric Widmer, Gaëlle Aeby, Pierre-Alain Roch
Trajectoires familiales et réseaux sociaux : une perspective configurationnelle sur le parcours de vie

L'enquête Family tiMes (www.unil.ch/times) s'intéresse aux changements importants, mais aussi aux continuités qui caractérisent les parcours de vie familiaux, relationnels et professionnels d'un échantillon représentatif (N=800) de deux cohortes d'individus résidant en Suisse, nés respectivement en 1950-1955 et 1970-1975. Des analyses de réseaux et des analyses de séquences seront réalisées. Cette recherche a été développée en collaboration avec Karin Wall et ses collègues (université de Lisbonne). Le même dessein de recherche a été appliqué en 2010 à une population identique au Portugal et permettra d'entreprendre des comparaisons internationales.

Aspirations et orientations professionnelles des filles et garçons en fin de scolarité obligatoire: quels déterminants pour plus d'égalité?
2010 - 2013
Requérant·e: Dominique Joye, Lavinia Gianettoni, Jacques-Antoine Gauthier, Karin Müller (SRED), Edith Guilley (SRED), Dominique Gros (SRED)
Autres collaborateurs-trices: Carolina Carvalho Arruda
En Suisse, filles et garçons choisissent leur orientation professionnelle de manière différenciée. À l'heure actuelle les mesures favorisant la diversification des orientations scolaires et professionnelles des filles et garçons n'ont pas atteint l'effet attendu.
Ce projet est né de la collaboration entre un service de l'instruction publique et une équipe universitaire. Il vise à mieux comprendre l'origine et la persistance des différences entre filles et garçons dans l'orientation et le choix professionnel à la fin de la scolarité obligatoire. Il a pour but d'acquérir de nouvelles connaissances sur l'efficacité des mesures prises pour que filles et garçons choisissent une formation et une profession indépendamment des normes et des représentations sociales. Dans cinq cantons suisses, des élèves de la formation secondaire I s'exprimeront sur leurs aspirations professionnelles, sur leurs identités de genre et leurs représentations des rapports sociaux entre hommes et femmes. Des questions similaires seront adressées à leurs parents ainsi qu'à leurs enseignantes et enseignants. Les résultats de cette enquête, mis en relation avec des analyses secondaires de grandes enquêtes nationales, donneront des éléments essentiels sur ce qui induit des choix stéréotypés pour la formation et la profession dès la fin de la scolarité obligatoire. En collaboration avec les professionnels de l'égalité, cette recherche identifiera aussi les freins et les défis des mesures actuelles visant des orientations et choix professionnels égalitaires.
Les recommandations que cette recherche formulera permettront à l'ensemble des acteurs concernés d'agir pour tendre vers plus d'égalité entre filles et garçons dans leurs aspirations, orientations et choix professionnels.

Autres projets

Mosaich 2019 : Inégalités sociales
2018 - 2019
Requérant·e: Jacques-Antoine Gauthier, Eric Widmer (UNIGE), Vincent Kaufmann (EPFL), Guillaume Drevon (EPFL), Gil Viry (Univ. Edinburgh)
MOSAiCH is a programme for cross-sectional general social surveys conducted in Switzerland under this name since 2005. It integrates the International Social Survey Programme (ISSP, see www.issp.org) - with Swiss data going back as far as 1987. The survey is conducted with at least 1,200 respondents randomly drawn from a register-based individual sampling frame of adults residing in Switzerland.

The first wave of the 2019 edition of MOSAiCH will be mainly composed of the ISSP 2019 Social Inequality V questionnaire and a socio-demographic part that focuses on usual survey dimensions. The ISSP Social Inequality module has already been conducted in 1987, 1992, 1999 and 2009, containing thus several long time series that cover highly relevant topics, with Swiss data available for the editions of 1987, 1999* and 2009. Please note that the 2019 questionnaire is still in preparation by the ISSP drafting group. The topics and items listed on pages 3 to 5 are provisional and subject to change. The final ISSP 2019 questionnaire will be available in September 2018. The main dimensions will though focus on occupational earnings, pay criteria and important factors in getting ahead. Issues such as perception and concerns about inequality, fairness of income inequality, social policy and redistribution will also be covered. Additional questions measure the subjective social class mobility, perceived social conflict or economic insecurity. The socio-demographic part will be designed to meet the ISSP requirements for the 2019 Social Inequality module. Standard variables on household composition, education, occupational situation, income, perceived social status, as well as social origin will be measured.

 

Collaborations

Interuniversitaires

UNIGE, Département de sociologie
- publications
- projets de recherche dans le cadre du NCCR LIVES notamment
Suisse
Contact : Eric Widmer

Haute Ecole Pédagogique, Vaud
- co-supervision de mémoires de Master
Suisse

University of Edinburgh, School for Social and Political Sciences & Centre for Family Relationships
- chercheur invité
- publications
- projets de recherche
Grande-Bretagne

EPFL, Laboratoire de sociologie urbaine
- publications
- projets de recherche
Suisse


Retour

Suivez nous:  
Partagez: