Valoriser ses activités extra-académiques pour s'insérer

Une compétence se nourrisant de plusieurs aspects de la vie, il sera aussi judicieux de valoriser et faire figurer dans votre dossier de candidature tout ce qui a été fait en dehors de votre parcours.

Que ce soit avec des stages, des activités associatives ou des petits boulots, vous développez vos compétences et votre réseau. Et ces activités servent souvent de tremplin vers un premier emploi. 

Comment valoriser vos activités extra-académiques ?

Découvrez les conseils de deux diplômé·e·s de l'UNIL.

Nicolas Turtschi

Nicolas a longtemps été actif au sein de deux associations d'étudiants, où il a saisi l'occasion d'assumer diverses responsabilités en parallèle à son cursus. Son engagement à la FAE ne s'est pas fait dans la perspective d'un projet professionnel, mais en fonction des thématiques lui tenant à coeur. Ses activités allaient de la communication à la co-présidence. Il relève le côté flexible des engagements de type associatif, qui peuvent être mis en veilleuse par exemple lors d'une année particulièrement chargée en examens. L'engagement va se baser sur une bonne connaissance préalable de l'UNIL, qui permettra de gagner du temps et du réseau très rapidement.

En effet, l'engagement associatif ne doit pas se baser sur une bonne connaissance préalable de l'UNIL, mais permet au contraire d'apporter une meilleure intelligence du système, tant au niveau des plans d'étude que des personnes oeuvrant sur le site. Une fois son diplôme en poche, Nicolas Turtschi se présente à un poste mis au concours par le syndicat Unia. Sur une centaine de candidatures, c'est la sienne qui est retenue. Dans sa lettre de motivation, il met l'accent sur les activités associatives et les valeurs qu'il défend. Ainsi son expérience, alliée aux sujets d'études qu'il a choisis, a renforcé la cohérence de sa candidature.

Elise Méan

C'est en expérimentant plusieurs pistes professionnelles via de nombreux stages et autres engagements qu'Elise a elle trouvé sa voie. Etudiante en Lettres, son premier projet est l'enseignement, mais rapidement, elle s'intéresse au journalisme. Les journalistes qu’elle rencontre lui disent qu’on ne peut pas apprendre le métier, il faut le pratiquer. Elle cherche donc à effectuer des stages. N’ayant pas de contact particulier à activer, elle entame des démarches au culot et décroche plusieurs stages, notamment au journal La Liberté.

Ces expériences lui permettent d’approfondir et enrichir les connaissances théoriques acquises, mais aussi de trouver son sujet de mémoire qui portera sur les manchettes des quotidiens. Ce thème lui donne l’occasion de développer son réseau et d’avoir un sujet pertinent pour ses entretiens d’embauche.

Durant ses dernières années d’études, Elise souhaite toucher également à la gestion de projet. Elle s’engage comme bénévole pour un festival et décroche un stage via le programme Unistages dans l’événementiel et la communication. Grâce à ce stage, elle enchaîne avec deux emplois liés. Son intégration dans les deux équipes s’était progressivement faite durant le stage, et était surtout réussie, point très important selon elle.

Suivez nous:    
Partagez:
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 21 30
Fax +41 21 692 21 35