Et vous, comment avez-vous choisi vos études?

David Bruno Annibale, Baccalauréat universitaire ès Sciences en psychologie

Un intérêt pour les sciences

J’ai d’abord commencé l’UNIL en droit, mais je me suis vite rendu compte que cela ne me correspondait pas du tout. Après avoir consulté une psychologue conseillère en orientation au Service d’orientation et carrières, j’ai visité quelques cours et la psychologie s’est imposée comme une évidence. J’aime les sciences, davantage humaines que fondamentales. La psychologie enseignée à l’université est une science, avec des modules méthodologiques conséquents. Ce sont des études qui demandent un esprit de rigueur et un esprit scientifique qui me correspondent entièrement. Après le Bachelor, je m’intéresse au Master en psychologie de l’enfant et de l’adolescent avec consultation, mais j’envisage également la voie du doctorat. Plus tard, j’aimerais pouvoir allier recherche et clinique auprès d’enfants et d’adolescents.

Une formation théorique de base

J’ai été agréablement surpris au début de mon cursus. En pensant à la psychologie, on pense spontanément aux aspects cliniques, qui en font partie bien sûr. Mais je suis très satisfait des modules méthodologiques, et notamment les statistiques, qui permettent d’élargir les connaissances. A ce sujet, être à l’aise en mathématiques est certes un atout, mais il ne faut pas en avoir peur. Personnellement ce n’était pas ma branche forte au gymnase et je n’aimais pas ça. Je pense qu’il faut garder l’esprit ouvert et ne pas se fermer de portes, car il y a une différence entre maths et statistiques, surtout à l’université. De plus, les connaissances sont vraiment appliquées à des cas concrets, ce qui rend la branche très stimulante. En Bachelor, nous avons une bonne formation de base qui nous donne l’occasion de découvrir un large spectre des domaines de la psychologie, avec beaucoup de cours obligatoires. Nous sommes ainsi sensibilisé·e·s à maintes approches différentes que nous pouvons approfondir dans le cadre du Master, en fonction des intérêts de chacune et chacun.

Garder l'esprit ouvert

Pour débuter des études de psychologie, il n’y a pas de prérequis particuliers. L’option biologie et chimie au gymnase m’a permis d’être à l’aise avec les cours de biologie de première année; d’autres personnes avaient suivi la psychologie et avaient ainsi quelques connaissances préalables (bien que les aspects scientifiques de la psychologie soient beaucoup plus présents dans les approches proposées à l’université). Être à l’aise en anglais est essentiel car la majorité de la littérature scientifique est rédigée dans cette langue. Mais je pense qu’il faut avant tout avoir un intérêt pour la branche et pour l’être humain en général.

A l’université, si les contacts sociaux sont peut-être moins évidents qu’au gymnase de par la taille des auditoires, ils ne sont pas plus compliqués car les étudiantes et les étudiants en psychologie sont extrêmement ouverts et sympathiques. S’engager dans la vie associative est un excellent moyen de faire des rencontres et il ne faut vraiment pas hésiter à aller vers les autres !

Partagez:
Unicentre - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 11 11
Fax +41 21 692 20 15