Et vous, comment avez-vous choisi vos études?

Elsa Girard, Baccalauréat universitaire en géosciences et environnement, orientation géologie

Du Québec à Lausanne…

Je suis québécoise. Je vivais avec mes parents au bord d’une rivière à la campagne, et mon père et moi devions déplacer les quais par bateau avant l’hiver afin d’éviter qu’ils soient emportés par la glace. C’est là que j’ai réalisé que j’avais envie d’études qui me permettraient de passer du temps à l’extérieur. Je voulais faire mon Bachelor dans une université à l’étranger, située au bord de l’eau. J’ai donc prospecté dans diverses institutions en France… C’est durant un séjour au Mexique que j’ai rencontré une étudiante suisse qui m’a fortement conseillé l’Université de Lausanne pour étudier la géologie. Après quelques recherches, j’ai été séduite par le programme proposé par l’UNIL et la situation du campus au bord du lac!

Actuellement, toutes les étudiantes et tous les étudiants en géosciences commencent leur Bachelor par un semestre commun avant de choisir leur orientation. Dès le 2e semestre, les géologues enchaînent avec des cours spécialisés. En général, le semestre d’automne est consacré à des cours plus théoriques et le semestre de printemps à des travaux plus pratiques; le cursus comprend environ 50% de pratique, ce qui est énorme par rapport à d’autres programmes! J’adore les camps de terrain, ils sont extrêmement motivants et stimulent notre envie d’en apprendre davantage. De plus, nous découvrons des paysages magnifiques et des phénomènes géologiques incroyables… C’est cet aspect très appliqué, que l’on ne retrouve pas dans les autres universités, qui m’a attirée à Lausanne.

Des études qui engagent le corps et la tête

Les études en géologie nécessitent autant d’être active ou actif physiquement que de réfléchir à des processus complexes. Les cours de maths, chimie et physique sont assez ardus dans les cursus de géologie et sciences de l’environnement naturel, mais avec un peu de motivation et de persévérance, tout le monde y arrive ! Il faut aussi faire preuve de curiosité et d’imagination, car beaucoup de concepts sont encore incertains en géologie… Cette discipline exige également d’aimer passer du temps à l’extérieur et d’être prêt·e à se salir les mains, à manier la pioche et le marteau. Enfin, c’est une formation plutôt exigeante en terme de charge de travail. Les travaux pratiques, notamment, prennent beaucoup de temps. L’assiduité aussi bien dans la fréquentation des cours que dans le travail personnel est donc de mise!

S’intégrer en géosciences? Facile!

Etant très sociable, je me suis intégrée sans problème dans la faculté. N’hésitez pas à aller vers les autres et discuter, les étudiantes et étudiantssont très ouverts! Comme nous sommes peu nombreux·ses en géologie, les liens se tissent très vite, surtout lors des camps, et même avec les enseignant·e·s. Profitez aussi de tous les événements organisés sur le campus, des cours au Centre de langues et des innombrables activités du Centre sportif, c’est un excellent moyen de rencontrer du monde.

Le futur entre eau et roches

Je suis en train de terminer mon travail de Bachelor, qui consiste à adapter un modèle analogique à l’aide d’une sandbox pour l’enseignement. Il s’agit d’un dispositif qui permet de compresser et d’étendre du sable de manière à observer la formation de différentes failles. En collaboration avec mon professeur, nous en avons fait construire un exemplaire, dont j’espère qu’il servira pour les prochaines volées! Ensuite, je pense partir en Allemagne pour suivre un Master en géosciences marines. J’envisage en effet de m’orienter vers la protection et le management des côtes. Il s’agit par exemple de protéger les plages en limitant l’urbanisation, ou de veiller à ce que les côtes ne s’érodent pas. Des activités idéales pourallier ma formation en géologie et ma passion de l’eau!

Partagez:
Unicentre - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 11 11
Fax +41 21 692 20 15