Et vous, comment avez-vous choisi vos études?

Annabel Parsa, Diplôme de français langue étrangère

L’Ecole de français langue étrangère, bien plus qu’une école de langue

J’ai grandi en Allemagne. Ma mère, Française, m’a transmis l’amour de sa langue, mais je n’étais pas du tout bilingue même si j’ai suivi des cours à l’école. C’est pourquoi, après ma maturité, j’ai voulu séjourner dans un pays francophone pour améliorer mon français. J’ai décidé de venir à Lausanne sur le conseil de mon professeur de claquettes, et je me suis inscrite à l’EFLE car je pensais que cela me permettrait de progresser plus vite. J’imaginais passer juste un an ici, mais j’ai tellement aimé les cours et l’ambiance que j’ai décidé de terminer le Diplôme et de continuer ma formation à Lausanne par la suite!

J’ai été très surprise par la variété et la richesse des cours offerts à l’EFLE. L’enseignement va bien au-delà de simples cours de langue! Les cours de culture et de didactique nous incitent à mettre en perspective les notions de culture et de langue maternelle, à réfléchir à ce qu’elles représentent pour nous. A travers l’écriture d’une biographie langagière et d’autres activités, j’ai ainsi fini par mener une vraie réflexion sur mon identité. J’ai aussi adoré les cours de littérature, notamment grâce aux enseignant·e·s qui ont vraiment la fibre pédagogique et s’efforcent de nous faire progresser individuellement. A mon grand étonnement, je me suis aussi passionnée pour des matières qui ne me motivaient pas particulièrement au premier abord, comme la traduction et la linguistique. J’apprécie beaucoup cette diversité de domaines, qui permet d’étudier le français sous de multiples angles. C’est une chance de pouvoir apprendre une langue à travers la littérature, le théâtre… Cette connaissance de contextes variés et des aspects culturels nous aidera à nous intégrer en pays francophone! En parallèle, nous avons bien sûr aussi des cours de grammaire, d’expression orale, de prononciation et de rédaction.

Au début, les cours et les devoirs me paraissaient assez difficiles, mais les enseignant·e·s nous soutiennent énormément et avec beaucoup de gentillesse, c’est vraiment stimulant et cela permet à chacun·e d’avancer. Un conseil: ne vous découragez pas, et faites preuve d’ouverture d’esprit car ces études peuvent vous apporter beaucoup! Personnellement, j’ai beaucoup appris sur moi-même et évolué dans ma vision des choses, ce qui compte plus à mes yeux que mes progrès en orthographe…

Une ambiance conviviale

A l’EFLE, nous sommes tous d’origine différente, ce qui est très enrichissant. Comme les cours nous laissent beaucoup d’espace pour nous exprimer, c’est l’occasion de découvrir la culture d’autres pays! Nous partageons l’expérience de vivre à l’étranger, loin de notre cercle social. Cela nous rapproche et nous rend très solidaires. Nous formons une petite famille!

Entre danse et études, un emploi du temps chargé

Je pratique toujours les claquettes intensivement en parallèle à mes études. Comme j’ai beaucoup de travail à fournir pour les cours, c’est assez compliqué à gérer! Cela m’oblige à m’organiser et à optimiser mon temps. J’ai aussi décidé de prolonger mes études à l’EFLE d’un semestre, de manière à disposer du temps nécessaire à la réalisation de mon travail approfondi. Puis je prévois d’entrer à la Haute Ecole Pédagogique pour devenir enseignante primaire.

Suivez nous:            

annabel_parsa_web.jpg (Annabel Parsa)

F. Imhof © UNIL

Partagez:
Unicentre - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 11 11
Fax +41 21 692 20 15