Et vous, comment avez-vous choisi vos études?

Olivia Magnusson, Baccalauréat universitaire en Droit

Le choc des débuts

En finissant le gymnase, je ne savais pas trop dans quelle direction aller. Après de nombreuses discussions avec mes parents et ami·e·s, je me suis décidée pour le droit car ces études ouvrent de nombreuses portes. La transition du gymnase à l’université a été un gros choc. En droit, la principale difficulté réside dans le fait que nos premiers examens ont lieu en juin! Il faut faire preuve d’autodiscipline pour travailler avec des échéances aussi lointaines, alors que personne ne surveille notre présence aux cours ou nos progrès... C’est pourtant indispensable, car il n’est pas envisageable de réussir en commençant à réviser à la fin de l’année ! Un conseil, adoptez un rythme de travail régulier dès le début, fréquentez la bibliothèque et consacrez du temps aux études pendant les vacances de février. Vous devrez aussi trouver les méthodes qui vous conviennent. Vos collègues plus avancé·e·s et l’Association des étudiant·e·s en droit (AedL) peuvent vous y aider.

En première année, nous avons des cours qui posent les bases de chaque branche. Nous acquérons les réflexes importants dans le domaine juridique, comme de se référer à la jurisprudence et pas seulement à la loi. Les TP sont très importants, car on y exerce la méthode qu’il faudra appliquer lors de l’examen. Contrairement aux idées reçues, les études de droit ne reposent pas uniquement sur la mémorisation. Tout ne figure pas dans la loi! Il faut savoir l’interpréter, articuler les différents articles… Tout un travail de réflexion que l’on apprend à mener. En deuxième, la quantité de matière augmente nettement. J’ai échoué cette année car j’ai mal géré mon temps et trop survolé certains éléments. J’essaie maintenant de comprendre à fond tout ce qui est présenté, en posant au besoin des questions aux assistantes et assistants. Cela vaut la peine de les solliciter car elles et ils sont vraiment prêts à nous aider !

Le droit, un fondement de notre société

Ce qui me fascine dans ces études, c’est que nous baignons dans le droit en permanence. Etudier le droit nous permet donc de comprendre des mécanismes essentiels pour notre société et notre propre vie: cela va de l’achat d’un produit dans un magasin à la vie politique du pays, en passant par nos contrats de travail! Connaître le droit représente un avantage au quotidien. Comme la société, le droit évolue sans cesse, il faut donc percevoir les raisons et conséquences de ce changement. C’est pourquoi il me semble primordial de s’intéresser à l’actualité pour réussir dans ces études. Mieux vaut aussi aimer la lecture, car cette activité occupe une grande partie du temps des étudiant·e·s en droit! Bien sûr, l’éventail de branches étant très large, il est normal d’en apprécier certaines moins que d’autres, mais si on garde l’esprit ouvert, on y trouve toujours quelque chose d’intéressant…

Une excellente ambiance

En droit, vous trouverez toujours quelqu’un pour répondre à vos questions. Nous nous entraidons volontiers! Il est très facile de s’intégrer dans la faculté, surtout grâce à l’AedL qui organise énormément d’événements. Je tiens actuellement le secrétariat de l’association, après avoir été responsable des activités sportives. Les études de droit laissent une certaine latitude pour des activités extra-universitaires, pour peu que l’on sache gérer son temps. Il s’agit simplement de s’organiser et de respecter un certain équilibre, en accordant la priorité aux études ou aux activités annexes selon le moment et les circonstances.

Concernant mon avenir professionnel, j’hésite encore. Les professions d’avocate ou de procureure m’attirent beaucoup, car j’adore le droit pénal. D’un autre côté, je suis tentée par des carrières sans lien direct avec le droit, comme le journalisme. L’avantage de ces études, c’est qu’elles permettent de se diriger vers un grand nombre de domaines! Les entreprises chercheront toujours des juristes, et ceci dans des secteurs aussi variés que les assurances sociales, la mode, la santé… Le secteur bancaire ou la diplomatie sont aussi accessibles.

Partagez: facebook twitter linkedin email imprimer
Unicentre - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 11 11
Fax +41 21 692 20 15